IMMOBILIER : LES NOUVELLES FORMES D’EMPLOIS

 

Les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux. Une augmentation qui s’explique par la difficulté de trouver un emploi salarié à temps plein et stable dans un contexte de chômage élevé. C’est également le statut d’auto-entrepreneur ainsi que la professionnalisation du portage salarial qui séduisent et permettent à nombre de négociateurs et mandataires immobiliers de se lancer dans l’aventure de l’indépendance.

Portrait du travailleur indépendant aujourd’hui

Il s’agit pour la plupart des cas, d’un homme diplômé, âgé d’environ 46 ans et travaillant dans les services. Ses revenus avoisinent les 38000 euros annuels mais il devra travailler quelques mois supplémentaires avant de prendre sa retraite. Sur les 2,8 millions de travailleurs indépendants recensés en France, les femmes ne représentent que 34%. Un statut de plus en plus adopté par les négociateurs et mandataires immobiliers.

Une évolution des encadrements de ces travailleurs

En France comme dans le reste de l’Europe, on constate une forte progression des dispositifs destinés à aider et accompagner ces professionnels au moyen d’espaces de coworking, de conseils voire même de contrats garantissant les mêmes avantages que le statut de salarié, avec le portage salarial.

Les trois statuts de l’indépendance

L’auto entreprise, un régime simplifié

Né en 2008, le régime de l’auto-entrepreneur aurait séduit plus d’un million de travailleurs. Ce régime donne la possibilité soit d’améliorer ses revenus en exerçant une activité complémentaire en parallèle de son poste de salarié, soit de se lancer dans l’indépendance sans créer d’entreprise et en bénéficiant d’un régime social considérablement simplifié. Pourtant les revenus de ces auto entrepreneurs sont en baisse, le chiffre d’affaires trimestriel n’excéderait pas 3.500 euros, soit huit fois moins que les autres travailleurs non salariés. Ces faibles revenus sont dus, en partie, par le plafond imposé par le régime de l’auto-entrepreneur.

Le profil type de l’auto entrepreneur est souvent un salarié qui, en plus de son activité professionnelle, travaille depuis son domicile dans les secteurs de la vente par correspondance ou via internet, la photographie, la traduction ou le design. Un statut où les femmes sont plus nombreuses, représentant environ 40%. Les négociateurs et mandataires immobiliers sont également très bien représentés.

Le portage salarial

Le porté est un salarié, travailleur autonome, généralement détenteur d’une expertise, qui bénéficie d’un contrat de travail avec une société de portage salarial qui lui assure la sécurité du statut de salarié tout en lui permettant d’apprécier l’indépendance dans l’exercice de sa profession. Le porté effectue des missions pour des entreprises clientes et se voit rémunéré sous forme de salaires par l’entreprise de portage salarial qui assure l’intégralité des démarches administratives. Un statut qui s’applique parfaitement aux métiers de négociateurs et mandataires immobilier, pour la sécurité qu’il permet et l’indépendance qu’il donne. Étant de plus en plus difficile de trouver des agences pour un emploi stable, ces professionnels assurent ainsi des missions ponctuelles dont la diversité améliore encore leurs compétences et leur assure un revenu régulier.

Les autres entrepreneurs

Plus classiques, ce sont tous ceux qui ont créé une entreprise sous différentes formes juridiques et exercent en toute liberté leur métier, dans des secteurs très variés. L’inconvénient de ces formes entrepreneuriales est la complexité administrative du statut.

Les raisons d’une décision d’indépendance

La motivation première est la liberté

Ce qui motive les personnes travaillant seules, qu’il s’agisse d’un choix délibéré ou d’une décision suite à un chômage ou encore l’envie d’améliorer ses revenus, est la liberté. Leurs attentes est de pouvoir travailler en totale autonomie et indépendance. Il s’agit donc là d’une manière de reprendre la main sur les contraintes liées à la hiérarchie d’une activité professionnelle exercée en salarié. C’est également la volonté de ne plus subir les horaires imposés, les méthodes de travail …. conséquences inévitables d’un emploi au sein d’une entreprise. Le travailleur indépendant est seul décisionnaire, de quoi, comment et où il désire de travailler. Les négociateurs et mandataires immobiliers ne sont ainsi plus contraints par les horaires d’une agence et gèrent leur temps comme il leur convient.

Trouver une clientèle est leur préoccupation

La principale préoccupation de ces travailleurs indépendants est de parvenir à se créer un réseau de contacts et d’apprendre à démarcher de manière efficace et professionnelle. L’inquiétude, passé l’enthousiasme de la création de sa propre activité, est d’être en mesure de trouver suffisamment de clients et de missions pour assurer des revenus réguliers, autant que faire se peut, tout comme parvenir à durer dans le temps. Un accompagnement, des formations sont autant de dispositifs qu’attendent les travailleurs indépendants pour les aider, les soutenir, les conseiller en vue de la réussite de leur projet.

 

La protection sociale au cœur des inquiétudes

Comme tout système, quel qu’il soit, il demeure dans l’indépendance un souci d’envergure qui est la protection sociale. En auto entreprise, le travailleur perd tous les avantages sociaux qui le protégeaient sous le statut de salarié. C’est pourquoi le portage salarial séduit de plus en plus de candidats à l’autonomie. Ce statut octroie l’indépendance et permet également de conserver les droits à la sécurité sociale, à la retraite, aux indemnités de chômage… L’avantage de l’indépendance sans les inconvénients, le portage salarial apparaît donc comme le statut idéal.

L’irrégularité des revenus, une préoccupation moindre

Curieusement, les travailleurs indépendants, dès lors qu’ils se lancent dans l’aventure, ne se préoccupent pas en priorité de l’incertitude de leurs revenus. Un état de fait qui s’explique peut-être par leur souci de trouver une clientèle fidèle et suffisante pour assurer ces ressources.

Un accompagnement tout au long du parcours

Freecadre, accompagne ses négociateurs et mandataires immobiliers, tout au long de l’exercice de leur activité par des conseils et formations qui leur permettent de mieux gérer leur activité. Assurant l’intégralité des tâches administratives et de la comptabilité, ces professionnels en portage salarial auprès de Freecadre, disposent ainsi de tout le temps qui leur est nécessaire pour démarcher et trouver des missions.

 

Article rédigé par l'équipe Freecadre