DEVENIR MANDATAIRES IMMOBILIERS

 

 

Le secteur de l'immobilier ne cesse d'évoluer avec désormais un grand nombre de réseaux de mandataires qui viennent bousculer l'ordre établi dans le passé. Le métier d'agent immobilier ou du moins de négociateur immobilier a beaucoup évolué. C'est peut-être ce qui explique l'intérêt de plus en plus important pour la profession de mandataire immobilier.

Les différences entre agent immobilier et mandataire

Si par le passé les différences entre un agent immobilier et un mandataire ou un négociateur immobilier étaient flagrantes, aujourd'hui elles se sont gommées jusqu'à parfois disparaître, du moins en apparence. Un agent immobilier est toujours détenteur d'une carte professionnelle et pour la majorité il exerce toujours dans une agence immobilière. Par contre, beaucoup d'agents immobiliers se sont rattachés à des grands groupes, les agences immobilières indépendantes ne sont plus aussi nombreuses. Les mandataires indépendants n'ont presque jamais de locaux, il exercent leurs métiers depuis chez eux ou dans des espaces de coworking.

Une activité qui intéresse beaucoup

Devenir mandataire immobilier

Avec  la multiplication des réseaux immobiliers, l'activité de mandataire c'est démocratisée. Les réseaux recrutant toujours plus de nouveaux négociateurs immobiliers ont mis en avant cette profession qui a vu du coup son nombre exploser. 

Choisir le statut le plus adapté

Trois statuts sont proposés, des statuts très différents qui ont comme point commun l'indépendance de ces professionnels et la rémunération puisque à part quelques rares exceptions, le salaire ou le traitement du mandataire est immédiatement en rapport avec les ventes qu'il aura réalisées puisque c'est une commission qui vient gratifier le négociateur immobilier.

Être mandataire agent commercial

L'agent commercial est un indépendant freelance qui agit pour le compte d'une agence immobilière ou pour celui d'un réseau. Il est inscrit au tribunal de commerce dans le registre spécial des agents commerciaux, c'est une profession libérale. Les mandataires utilisant ce statut ont généralement été préalablement Auto-entrepreneur ou salarié porté. Les charges fixes liées à ce statuts étant importantes et mensuelles, les agents commerciaux le deviennent généralement quand leur revenu est plutôt stable.

Être mandataire auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur est utilisé quand le réseau immobilier ou l'agence spécifient que seuls des indépendants sont recrutés. Comme l'agent commercial, l'auto-entrepreneur sera inscrit au tribunal de commerce, il aura un numéro d'identification, mais la comparaison s'arrête là. Le mandataire auto-entrepreneur ne paiera des charges que lorsqu'il touche une commission. Il ne vend pas, il ne touche rien, mais n'aura pas de charges sociales contrairement à l'agent commercial.  

Être mandataire en portage salarial

Le statut de salarié porté est celui qui limite le plus la prise de risque, en effet, le mandataire garde son statut de salarié avec tous les avantages que cela comporte. S'il est au chômage et donc indemnisé, il continu à être indemnisé. Ce n'est que lorsqu'il réalise une vente qu'il génère une facture de commissions qui est adressée par la société de portage salarial au réseau ou à l'agence immobilière. Le règlement sera encaissé par la société de portage qui par retour adresse au mandataire un bulletin de salaire et un règlement. Le salarié porté grâce à son statut conserve les même droits que tous les autres salariés.

Pour conclure

Choisir le statut le plus adapté

Même si au recrutement les chiffres annoncés des possibles commissions sont importants, le mandataire en devenir perçoit sa première commission en moyenne cinq mois après avoir démarré son activité. Dans ces cinq mois, il est compris la formation qui est obligatoire pour pouvoir exercer la profession et le délai d'attente de trois mois après la signature de la vente. Il convient donc que le mandataire en devenir puisse tenir financièrement sans revenus durant cette période. Choisir le statut de salarié porté permet de limiter les risques financiers.

 

Article rédigé par l'équipe Freecadre